Carambolage publicitaire

Publié le par b_marco

 
 Dernièrement j'ai découvert à la télévision la nouvelle publicité pour la TV d'Orange :




 Cette publicité, plutôt bien réalisée, est censée nous donner envie, et pourtant j'avais comme un mauvais arrière goût après son visionnage. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi, mais elle me rappelait une autre création publicitaire dont le message se veut nettement plus grave. Après quelques minutes je retrouvais l'objet de mes recherches :



Pour moi la façon dont les deux publicités se font écho est inquiétante. On retrouve les mêmes ingrédients : Une femme qui ouvre sa porte à des "créatures" malfaisantes. Dans un cas le but est de nous divertir, dans l'autre cas l'objectif est de nous alerter. On peut aussi noter que ces deux créations portent sur le même sujet : Les loisirs numériques.

 En utilisant un scénario et des techniques de réalisation très proches, et en traitant du même sujet ces deux publicités nous envoient un message radicalement inverse, apportant ainsi la thèse et l'antithèse. Mais pour nous, spectateurs, il n'est pas toujours aisé de remarquer ce type de carambolage publicitaire. On peut même inconciament mélanger les deux messages, pourtant si différents. 







Publié dans images animées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

louve 17/06/2009 12:32

En effet la seconde pub est vraiment marquante!

b_marco 20/06/2009 22:59


merci pour tes passages et commentaires, Louve.


Sophie 04/05/2009 10:05

Je me suis fait exactement la même réflexion lors de la première visualisation du spot pour Orange. Je ne sais pas si l'agence qui a pondu ce spot s'est inconsciemment inspirée du précédent ou si c'est une pure coincidence, mais je pense que ce sera dommageable pour l'image du fournisseur de programme télé...

b_marco 04/05/2009 10:40


Le comble serait qu'il s'agisse de la même agence pour les deux pubs. J'vais essayer de rechercher si c'est bien le cas.




Dominique 29/03/2009 20:07

Bravo ! et merci de m'avoir éclairé sur cette impression d'arrière goût dont je n'arrivais pas à trouver l'origine.
Beau démontage du mécanisme; encore merci pour ce blog riche en animations culturelles.

Dominique