Vendre vos photos sur le net, vous y croyez ?

Publié le par b_marco

 Plusieurs solutions de vente de photos en ligne existent. Certaines sont plutôt réservées aux artistes déjà reconnus, comme les galeries d'art, ou un e-shop personnel. On trouve aussi les banques d'images qui permettent aux photographes, dont la production est à la fois qualitative et quantitative, de substantielles rentrées d'argent.

  Mais aujourd'hui je veux m'attarder sur un autre genre, visant les photographes amateurs. Depuis que Deviantart a ouvert le bal, des sites se sont spécialisés dans la vente des images des photographes du dimanche. Basés sur sur le principe d'échanges et de communautés offert par le web 2.O, vous pouvez y créer votre propre galerie et attendre que d'autres internautes choisissent et achètent une partie de votre production photographique.
Redbubble, site en anglais, voit son alter ego français arriver sur la toile : mabellephoto.com.
Autant le dire de suite, je suis sceptique. Ces sites regorgent de vendeurs, mais où sont les acheteurs ? Et même pour les photographes talentueux il est très difficile d'extraire leurs images de la masse de photos, toutes plus anodines les unes que les autres. En effet le plus gros avantage de ces sites se transforme rapidement en un ènorme problème : L'inscription gratuite. Cette gratuité est, selon moi, la cause principale de la médiocrité générale de ces sites. Une version payante permettrait un tri naturel, tout en donnant la possibilité d'offrir cette inscription aux photographes les plus talentueux.

 A mon avis il faudra que ces sites évoluent avant de donner un réelle possibilité de vente à une majorité d'utilisateurs. En attendant, leur gratuité assure un trafic comfortable et nous permet d'essayer de monétiser nos meilleures oeuvres.


                           Redbubble pour les anglophones...


                             ...Et maintenant mabellephoto pour les francophones




Publié dans blogs-sites-magazines

Commenter cet article