Photographie : Dalì atomicus (philippe Halsman)

Publié le par b_marco

 A chaque fois que je regarde cette photographie je reste bouche bée devant le talent de Philippe Halsman. Comment en 1948, date de la prise de ce cliché, pouvait-on imaginer possible une telle scène ? Il n'y avait pas le confort d'un autofocus et encore moins d'un capteur numérique sur les appareils photo de cette époque. Des assistants lancent les chats et un sceau d'eau tandis que la femme du photographe tient en l'air la chaise, le tout devant être effectué au moment précis où Philippe Halsman appuie sur le déclencheur de son appareil. La photographie que nous voyons est le résultat de cinq heures de prises de vue, après vingt cinq essais infructueux, et pourtant Salvador Dalì, dans son expression de visage, garde une spontanéité incroyable. Tous les éléments semblent en suspension, et ainsi, font écho aux objets en lévitation peints sur le tableau situé derrière les deux chats. Ce tableau intitulé "Leda atomica" est un portrait de la compagne de Dali. Logiquement la photographie portera le titre "Dalì atomicus". On sent une grande complicité entre le photographe et son modèle, comme s'ils partageaient la même folie créatrice, folie que l'on retrouve dans leurs oeuvres respectives.
 Halsmann est un immense portraitiste qui a illustré
plus de cent fois de ses photos la couverture du magazine Life. Il est né en 1906 en Lettonie et meurt en 1979 à New York. Il marqua son époque de sa patte photographique, en privilégiant l'originalité et le mouvement.

                                                
"Dalì atomicus" par Philippe Halsman










Commenter cet article

Lionel Alvergnas 14/05/2008 19:10

Effectivement, c'est très impressionnant pour l'époque ! Et de nos jours, ce style de trucage photo n'ai toujours pas évident à faire !

bnctony 12/05/2008 23:47

Un chat qui surf en 48 c'est rare qui plus est !